D’où vient la tradition du Boxing Day ?

17 décembre 2020 Par Christophe VENET 0

La Covid-19 a bouleversé les calendriers de la majorité des grands championnats européens. Malgré la nécessité d’enchainer les rencontres, tous les championnats ont accordé une trêve hivernale, quoique largement réduite cette année. Tous ? Non car un pays peuplé d’irréductibles résiste toujours à cette pause. Ce pays, c’est l’Angleterre qui tient toujours à son légendaire Boxing Day, consistant à jouer le lendemain de Noël. Mais d’où vient le Boxing Day ? Quel est l’origine de cette tradition typiquement anglaise ?

Le premier match d’un Boxing Day

La compo !

On fait généralement remonter l’origine du Boxing Day au 26 décembre 1860 quand deux clubs de Sheffield, se rencontrèrent pour le premier match inter-club de l’Histoire. Le Sheffield FC et le Hallam FC se retrouvèrent face à face dans le premier derby de foot. Foot ? Pas vraiment celui que l’on connaît aujourd’hui : le match se joue à 16 contre 16, le jeu est violent et les règles, pas toujours très claires. Mais c’est véritablement à partir de 1871 que la tradition s’installe. En effet, à partir de cette année-là, la « journée des boîtes » devient férié au Royaume-Uni. Certains évoquent une vieille tradition religieuse selon laquelle de nombreuses églises laissaient à disposition une boîte, contenant des offrandes, aux gens de passage. D’autres soulignent son origine païenne : les aristocrates donnaient des boîtes remplis de cadeaux et de restes de Noël à leurs domestiques avant leurs quelques jours de congés en famille. Toujours étant que cette journée sera surtout consacrée au divertissement. Et le sport, alors en pleine ascension dans l’Angleterre victorienne en sera le grand bénéficiaire.

Pour la petite anecdote, les deux clubs existent toujours. Le terrain, Sandygate Road, officiellement le plus ancien terrain de football du monde, accueille toujours le Hallam FC, ce qui en fait le deuxième plus ancien club de football au monde derrière… Sheffield FC.

Un terrain pas très plat mais historique !

Le boxing day : journée de derbys

Ce qui caractérise cette journée de foot, ce sont véritablement les derbys. Pour éviter au public des trajets longs et potentiellement dangereux un lendemain de fête, les instances du foot anglais, notamment dans les divisions inférieures, privilégient les matchs entre voisins. Résultat : des ambiances particulières et des matchs souvent à enjeu. La Premier League tente également de pimenter cette journée par des Derbys. 2020 ne fait pas exception à la règle puisque cette année, un savoureux Arsenal – Chelsea est programmé le 26 à 18h30 !

A lire : Quel club choisir à Londres ?

Et gare à celui qui perd ce jour-là : il risque d’en entendre parler toute l’année, voire des années après. Ainsi, les supporters de Sheffield Wednesday chante encore la victoire du « Boxing Day Massacre » de 1979. Ils avaient alors laminés leurs rivaux de Sheffield United par 4-0 dans un champ de patate et devant plus 49.309 spectateurs, un record pour un match de troisième division. 

Une aberration sportive ?

S’il est adoré par les supporters anglais (peut-être parce qu’il leur permet de ne pas trop s’éterniser dans les repas de famille…), le Boxing Day est largement décrié par les préparateurs sportifs et entraîneurs. En effet, en 2020, c’est pas moins de 3 journées de championnat qui sont programmées entre Noël et le 2 janvier. Un rythme effréné dans des conditions climatiques et des terrains (surtout en divisions inférieures) parfois difficiles. Mais, tandis que le monde s’arrête de jouer, tous les yeux sont braqués sur l’Angleterre : cette exposition est donc devenue une vraie manne financière.

Pourtant, chaque année, certains entraineurs montent au front. Van Gaal, lui, alors manager de United invoquait même le Boxing Day comme la cause des défaites incessantes de l’Angleterre en coupe du monde depuis 66… Certains autres diront qu’avant les années 50, on jouait deux jours de suite : Noël et le 26 !

La coupe du monde au Qatar : pourfendeur de la tradition ?

La finale de la coupe du monde 2022 aura lieu le 18 décembre. Loin d’être trop tard pour les dirigeants de Premier League qui n’ont pas encore reconsidéré les dates du Boxing Day. Objectif : tout faire pour sauver une tradition (lucrative) ?